Contenu

14 mai 2019- Réunion technique de restitution de la mission sur le dépérissement des oliviers et oléastres en Corse

A l’issue de l’étude sur le dépérissement des oliviers et oléastres, les experts de la mission se sont déplacés en Corse le 14 mai dernier afin de présenter aux producteurs rencontrés et aux demandeurs de la mission la synthèse technique des travaux menés. Avec pédagogie, les experts ont expliqué la méthodologie et les résultats obtenus aboutissant à la distinction de plusieurs types de facteurs à l’origine des symptômes constatés. Les prélèvements réalisés sur les nombreuses espèces symptomatiques n’ont pas révélé la présence de Xylella fastidiosa, quelle que soit la méthode utilisée.

Cependant, des pathogènes de faiblesse et quelques nématodes ont été mis en évidence, ils ne peuvent néanmoins expliquer à eux seuls la situation et sont considérés comme facteur aggravant.

Par ailleurs, certains déséquilibres minéraux dans les sols, une forte charge en cailloux limitant l’enracinement, une irrigation quelquefois mal adaptée et la présence de pourridiés et nématodes racinaires ont été constatés et représentent des facteurs prédisposants au dépérissement. A l’aide des mesures réalisées et des outils de modélisation disponibles, les experts ont clairement expliqué que le facteur déclenchant des symptômes observés serait lié à la récurrence d’un important stress hydrique en Corse notamment sur la période de 2014 à 2017.

A l’issue, ils ont émis des recommandations sur les suites à donner et notamment proposé la mise en place d’un observatoire pluriannuel de « l’état de santé de l’olivier en Corse » pour permettre un suivi plus factuel et une alerte plus précoce.

Le rapport de cette mission sera présenté à l’ensemble des acteurs lors du prochain CROPSAV section végétale.