Contenu

FCO : Arrêté du 16 novembre 2017 modifiant l’arrêté du 22 juillet 2011 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la lutte contre la fièvre catarrhale du mouton sur le territoire métropolitain

La FCO est une maladie virale, strictement animale (ovins, bovins, caprins, ruminants sauvages), transmise par des moucherons.
Le sérotype BTV4, présent en Corse, a été identifié pour la première fois, sur des bovins en Haute Savoie début novembre 2017. La France continentale est quant à elle concernée par le sérotype BTV8.

Une enquête est en cours pour voir s’il y a un lien avec les cheptels de Corse.

L’arrêté du 16 novembre 2017 modifiant l’arrêté ministériel du 22 juillet 2011 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la lutte contre la fièvre catarrhale du mouton sur le territoire métropolitain. :

Les modifications apportées sont les suivantes :

  • l’ensemble du territoire continental passe en zone réglementée vis à vis du sérotype BTV-8.
  • les conditions de mouvements de ruminants entre Corse et continent sont renforcées, avec en particulier une obligation de dépistage par technique d’analyses PCR dans les 7 jours précédant le mouvement, en complément de la vaccination, obligatoire pour tous les ruminants en Corse et qui doit être certifiée pour les mouvements de Corse vers le continent.

Afin de limiter les risques de propagation du moucheron vecteur, il est rappelé aux opérateurs l’importance de la désinsectisation des animaux, des moyens de transport et des bâtiments.

L’Etat prend en charge l’analyse obligatoire de détection du virus par PCR réalisée 14 jours après l’arrivée des animaux en zone indemne (ZI) ou zone de statut plus favorable, qu’il s’agisse des veaux ou des mouvements de transhumance.