Contenu

Bilan 2018 sécurité sanitaire alimentaire

Le contrôle sanitaire des denrées est assuré par les services vétérinaires et phytosanitaires au sein des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Les opérations de surveillance sont programmées et adaptées aux activités locales (restauration, production, transformation, abattoirs, vente directe,…) et aux périodes de l’année (opérations alimentation vacances, opérations fêtes de fin d’année…).

Lors des inspections d’ateliers de fabrication des non conformités majeures ont conduit les services à demander une fermeture de l’atelier afin de faire cesser le risque sanitaire lié à ces défauts de maîtrise de la production.
Le suivi fait dans les abattoirs (inspections de la qualité et de la salubrité des produits, inspections du respect des mesures d’hygiène et de protection animaleet , prélèvements et analyses par les laboratoires départementaux) a conduit à des mises en demeure suivies de régularisation.
Les mesures mises en place ont permis de sécuriser la qualité des carcasses par rapport aux risques sanitaires (gestion de la température, risque trichine,...) et d’affiner la connaissance de l’étendue des maladies des animaux de rente (FCO, tuberculose...). Par exemple, la découverte de lésion de tuberculose sur une carcasse de bovin à l’abattoir entraîne la saisie totale de la carcasse.

4827 ateliers de production, transformation ou vente de produits alimentaires,
1118 ateliers contrôlés en 2018 dont 295 ont eu une évaluation non conforme traduite par :
- 218 avertissements,
- 65 mises en demeure avec une nouvelle inspection de contrôle de remise en conformité,
- 5 fermetures administratives,
- 1 procédure judiciaire.
161 prélèvements dans le cadre de la surveillance de la contamination des denrées.