Contenu

Étude sur le dépérissement des oliviers en Corse

Ajaccio, le 5 avril 2018.

La Corse observe un dépérissement d’oliviers et oléastres qui semble s’accélérer depuis quelques mois tandis que les recherches régulières de Xylella fastidiosa sur les sujets symptomatiques pour expliquer ce phénomène sont infructueuses. Lors du CROPSAV du 25 janvier 2018, face à ce constat partagé, il a été évoqué la possibilité d’élargir le champ d’investigation sur les causes du dépérissement. A cet effet, la Direction Générale de l’Alimentation a mandaté des experts de la santé des végétaux en arboriculture et de la santé des forêt ainsi que les 3 laboratoires nationaux de référence (bactériologie, virologie et nématodologie) pour mener une étude en associant tous les partenaires de la filière : syndicat des oléiculteurs, chambre d’agriculture, AREFLEC, FREDON, INRA, ODARC, Conservatoire Botanique National de Corse.

L’objectif poursuivi est d’une part, de comprendre les symptômes constatés en essayant d’en identifier les causes le cas échéant par exclusion d’hypothèses, et d’autre part, de faire un état des lieux de la situation sanitaire en caractérisant les dépérissements des oliviers et oléastres et hiérarchiser les facteurs responsables.

Une première réunion de présentation et de cadrage du protocole avec tous les acteurs a eu lieu le 29 mars 2018. Sur la base de la méthodologie déjà mise en œuvre par le Département de la Santé des Forêts du Ministère de l’Agriculture, l’étude se déroulera en plusieurs phases dont une de terrain afin de visualiser les dépérissements représentatifs et de collecter les données et prélèvements nécessaires. Ainsi, une première mission est organisée mi-avril sur des sites identifiés par les partenaires en Corse-du-Sud. Une deuxième mission est prévue fin mai sur la Haute-Corse.

Les premiers résultats de l’étude sont attendus pour le début de l’été 2018. Ils feront l’objet d’un retour auprès des partenaires et seront présentés lors d’un prochain CROPSAV section végétal.