Contenu

L’agro-écologie en Corse

1. Qu’est ce que l’agro-écologie ?
L’agro-écologie se fonde sur une approche systémique de l’exploitation, c’est-à-dire une réflexion globale intégrant simultanément toutes les dimensions de l’exploitation : économique, sociale, paysagère et environnementale.

Pour mener à bien cette transition vers des systèmes de production agricole performants selon ces 3 axes, l’agro-écologie repose sur une modification majeure des cadres de pensée, des modes d’acquisition des savoirs et des pratiques. Elle fait l’objet d’une politique publique de soutien par le Ministère de l’Agriculture et la DRAAF de Corse localement.
En savoir plus sur l’agro-écologie

2. Quels sont les outils de soutien de cette politique ?

• Quels sont les outils d’appui et de soutien au projet agro-écologique ?
1. La mise à disposition des exploitants agricoles d’un outil de diagnostic pour situer son exploitation et repérer les pistes de progression dans la voie agro-écologique
En savoir plus sur les diagnostiques agroécologiques

2.Les Groupements d’Intérêts Economiques et Environnementaux (GIEE)
En savoir plus sur les GIEE

3. Le plan Eco-phyto 2+ et les groupes « 30 0000 »
En savoir plus sur le plan Eco-phyto 2+ et les groupes 30 000 et

4. Le réseau DEPHY
En savoir plus sur le réseau DEPHY

5. L’engagement dans la voie agro-écologique, par la reconnaissance en tant que GIEE, groupe 30 000 ou fermes déphy permet un meilleur accès au financement public
En savoir plus sur les financements privilégiés via les GIEE et les 30 000

6. L’agriculture biologique
En savoir plus sur l’agriculture biologique

7. Les Mesures Agro-Envrionnementales et Climatiques (MAEC)
En savoir plus sur les MAEC

8. Le Plan National de Développement Agricole et Rural 2014-2020 (PNDAR)
Ce programme national est décliné localement dans les différentes régions au sein du Plan Régional de Développement Agricole et Rural : cf. paragraphe suivant.
En savoir plus sur le PNDAR

9. Produire autrement et la formation continue
En savoir plus sur le produire autrement

10. Les Trophées de l’Agro-écologie
En savoir plus sur les Trophées de l’agro-écologie

• Qui est impliqué et peut bénéficier de ces outils ?
Tout le monde : les agriculteurs d’abord, car le projet repose en particulier sur des projets développés à l’échelon local. Mais également les opérateurs économiques, les instituts de recherche-développement, la formation professionnelle initiale et continue, tous les acteurs du développement agricole, les collectivités locales et bien-sûr l’état, qui met en place plusieurs actions fortes pour y contribuer.

3. Comment l’agro-écologie est-elle mise en œuvre et soutenue en Corse ?
En Corse, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) met en œuvre et soutien ces différentes politiques publiques en coordination avec la Collectivité de Corse, l’ODARC et L’OEC et en lien avec les partenaires locaux : ONF, CRPF,Chambres d’Agricutlure, INRA, socio-professionels, agriculteurs, coopératives, inter-professions, …

Le projet agro-écologique et sa déclinaison est notamment validé lors de la Commission Territoriale d’Orientation de l’Agriculture (CTOA) et prochainement au sein de sa commission spécialisée agro-écologie (CAE).

Actualités corses :

GIEE et 30 000 :
un appel à projet DRAAF annuel permet de soutenir et développer les démarches agroécologiques en Corse.
plus d’infos

Le réseau DEPHY en Corse :
Depuis 2013 la Chambre d’agriculture de Haute-Corse anime un groupe DEPHY FERME de 12 agrumiculteurs, producteurs de Clémentines dans la plaine orientale (entre Borgo et Ghisonaccia), tous engagés dans la démarche IGP « Clémentine de Corse ».
plus d’infos

L’agriculture biologique en Corse :
En 2018 elle concerne 457 exploitations agricoles, pour 24 600 ha. 18% des exploitations régionales ont une production en agriculture biologique. L’agriculture biologique couvre plus de 13% des surfaces agricoles. La Corse est ainsi au 3eme rang français en terme de % de la SAU. L’AB poursuit son fort développement depuis 10 ans (en 2008 : 172 exploitations bio pour 5 100ha) et la tendance se renforce encore un peu plus ces 3 dernières années (+40 % de surface en AB entre 2017 et 2018, +15% en nb de producteurs). L’AB soutenue par l’InterBioCorse qui diffuse de la veille, des conseils techniques, de l’assistance à la conversion et de la formation aux agriculteurs concernés. A noter que les plus forts taux de conversions se font en maraîchage, bovin viande et viticulture. La conversion en porcin bio reste assez faible (souvent dû aux coûts élevés des aliments bio).
plus d’infos

Les trophées de l’agroécologie 2019 :
Cette année, le concours se déroule du 15 avril 2019 au 31 juillet 2020. La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 30 juin 2019.
plus d’infos

Les MAEC en Corse :
Les Mesures Agro Environnementales et Climatiques (MAEC) font partie de la mesure 10 du Programme de Développement Rural de la Corse (PDRC) pour la période 2014-2020. Elles ont été rédigées afin de répondre à l’ensemble des enjeux environnementaux qui ont été retenus tant au plan communautaire qu’au plan national et régional.
Pour la Corse, les 3 enjeux déclinés par l’OEC sont :
1. maintenir et accroître la biodiversité
2. protéger les paysages de la déprise et de l’incendie
3. protéger la ressource en eau et les sols.

plus d’infos : enjeu eau
plus d’infos : enjeu pastoralisme
plus d’infos : espaces sylvo-patoraux

Le PRDAR Corse :
Le programme régional de développement agricole et rural (PRDAR) est rédigé et piloté par la Chambre Régionale d’Agriculture (CRA). Il se décline en 9 actions élémentaires, dont certaines sont prévues dans le plan national et d’autres liées aux enjeux spécifiques de la Corse.