Contenu

Lutte contre la propagation de Xylella fastidiosa en Corse

Xylella fastidiosa, une menace pour les végétaux

Afin de protéger la Corse de cette menace, une interdiction d’introduction de certains végétaux a été prononcée par le préfet de Corse.

Transmise et dispersée par des insectes piqueurs-suceurs qui se nourrissent de la sève brute des plantes, la bactérie Xylella fastidiosa s’attaque à plus de 200 espèces végétales (olivier, vigne, agrumes, amandiers, luzerne, laurier rose, prunus, chêne...) et peut ainsi conduire à la dégénérescence massive de certaines espèces d’intérêt économique. La circulation et la plantation de plants contaminés, y compris de végétaux d’ornement, représentent un risque important de dissémination.

Présente dans plusieurs pays, notamment sur les continents américain et asiatique, la bactérie a également été détectée sur le continent européen.
En effet, son premier signalement a eu lieu en octobre 2013 au sud de l’Italie. La maladie a provoqué des dépérissements rapides et importants sur les oliviers ainsi que des symptômes de dessèchements de feuilles sur lauriers roses et amandiers. La bactérie, pour l’instant cantonnée à la région des Pouilles, a déjà dévasté plusieurs milliers d’hectares de cultures.

Afin de lutter contre la propagation de Xylella fastidiosa dans l’île, les services de l’État ont renforcé les mesures de contrôle et de surveillance de cet organisme nuisible réglementé à lutte obligatoire. Des mesures d’interdiction d’introduction des végétaux ont été instaurées.

Réunions régionales et communiqués de presse du préfet de Corse concernant Xylella
Communiqués de presse du préfet de Corse concernant Xylella fastidiosa