Contenu

Résistance de l’Oïdium de la vigne (Erysiphe necator) vis-à-vis des QoI 03-2014

Résistance de l’Oïdium de la vigne (Erysiphe necator) vis-à-vis des QoI

PLAN DE SURVEILLANCE 2013

Un plan de surveillance est réalisé, depuis six ans sur la résistance de l’oïdium de la vigne aux fongicides de la famille des QoI (inhibiteurs de la respiration cellulaire). L’objectif de ce plan est d’assurer un suivi de l’évolution de la résistance de l’oïdium de la vigne à cette famille de fongicides.

Le mécanisme responsable de cette résistance est lié à une mutation qui affecte la protéine
cible des QoI : le cytochrome b. Cette mutation (G143A) est responsable d’un très fort
niveau de résistance vis-à-vis de cette famille.

La première détection de cette résistance date de l’année 2008, dans le vignoble
d’Armagnac. Depuis cette date, il apparaît que la situation s’est peu à peu dégradée pour
parvenir en 2013 à un constat alarmant. En effet, bien que recherché sur un nombre de
populations plus réduit que les années précédentes, l’allèle de résistance est détecté en
2013 dans la quasi-totalité des parcelles échantillonnées et la fréquence de cet allèle est
supérieure à 75% dans trois quart des populations étudiées.

Mots-clés : Erysiphe necator, plan de surveillance, QoI, allèle de résistance, qPCR.