Contenu

Sécurité sanitaire des aliments

Les exploitants du secteur alimentaire sont responsables des produits qu’ils mettent sur le marché. Ainsi, ils sont chargés de mettre en œuvre les mesures adaptées pour fabriquer des produits sains et sûrs. En outre, ils doivent en rendre compte aux autorités de contrôle du ministère (DGAl).

Les DDCSPP sont chargées de la mise en œuvre du contrôle des exploitants, sur l’ensemble des maillons de la chaîne alimentaire : production, transformation, distribution, ainsi que les frontières. Ces contrôles portent sur :

  • la mise en place effective des mesures appropriées pour assurer la qualité sanitaire des produits ;
  • le bon respect des conditions d’hygiène dans les établissements ;
  • la présence de contaminants dans les denrées alimentaires, par prélèvements et analyses.


Parallèlement à ces missions de contrôle, le ministère de l’agriculture contribue également au développement de la qualité des aliments. En effet, des déséquilibres alimentaires sont encore couramment constatés, malgré les nombreuses recommandations nutritionnelles.

Le Comité Régional d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale (CROPSAV) contribue à l’orientation de l’ensemble de ces politiques en région.

Réforme des évaluations en matière de sécurité alimentaire
La France salue les propositions de réforme des évaluations en matière de sécurité alimentaire annoncées par la Commission européenne.
 
Entrée en vigueur au 1er Janvier 2017 du décret sur l’origine des viandes et du lait : début de l’expérimentation
L’étiquetage de l’origine des viandes dans les plats préparés, du lait dans les bouteilles et briques de lait et du lait dans les produits laitiers devient obligatoire à compter du lundi 1er janvier 2017. Il s’agit d’une expérimentation qui démarre pour une durée de 2 ans.
 
Les dates de consommation des produits
Les dates limites d’utilisation des produits alimentaires
 
La chaîne du froid et comment ne pas la rompre
Les acteurs des différentes filières alimentaires sont tenus de respecter les températures prescrites au niveau de la fabrication, du stockage, du transport et de la distribution. Vous-même devez être vigilant pour maintenir cette chaîne du froid jusqu’à l’assiette.