Accueil

Actualités

Pour éviter la propagation du danger sanitaire de Xylella Fastidiosa en Corse, le Préfet de Corse a pris des mesures exceptionnelles. L’arrêté « relatif à la prévention de l’introduction de Xylella fastidiosa en Corse » fixe la liste des végétaux sensibles qu’il est formellement interdit d’introduire en Corse.
La mission mandatée par la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture, composée de 2 experts en arboriculture et en santé des forêts et d’une scientifique du laboratoire national de référence (ANSES d’Angers), s’est déplacée en Corse du 9 au 12 avril. publié le lundi 16 avril 2018
La France salue les propositions de réforme des évaluations en matière de sécurité alimentaire annoncées par la Commission européenne. publié le jeudi 12 avril 2018
Risques incendie : le débroussaillement légal est la solution pour augmenter les chances de protection des biens et les personnes en diminuant les risques de propagation des feux en espace naturel. La preuve en vidéo ! Soyons vigilants à tout moment de l’année. publié le jeudi 12 avril 2018
La Société Techni Phyto Conseil réalise les contrôles pulvérisateurs réglementaires en Corse du 3 au 7 avril prochain. publié le lundi 26 mars 2018
Nouveau mécanisme issue des États généraux de l’alimentation (EGA) publié le lundi 26 mars 2018

Les dossiers de la DRAAF de Corse

Bactérie nuisible, Xylella fastidiosa a été détectée en Corse en juillet 2015. Elle peut affecter de nombreux végétaux, oliviers, Prunus (pêchers, amandiers), laurier rose, vigne, agrumes, caféiers, chênes,… Les dépérissements provoqués par la maladie peuvent avoir des répercussions économiques de grande ampleur.
Tout ce que vous devez savoir sur la prévention des feux de forêt
Les bulletins de santé du végétal (BSV) sont rédigés par les animateurs filière du réseau d’épidémiosurveillance, sur la base d’observations réalisées régulièrement sur des parcelles de référence et selon des protocoles harmonisés.
Le plan Ecophyto est un plan national qui vise à réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en France tout en maintenant un niveau élevé de production agricole, en quantité et en qualité. Ce plan se décline toutefois aussi bien au niveau des zones agricoles que non agricoles.